la vie religieuse au village

Bénédiction de la Croix de Chasseigne

Chaque village avait une croix, parfois plusieurs.
A cette époque, la foi catholique était profondément ancrée dans les mentalités de ces habitants qui se tournaient vers la prière et la confession des péchés afin d’atténuer les colères divines.
Les messes étaient très suivies. Il y avait un curé dans chaque village et des Hameaux possédaient une chapelle.
Les statuts religieux restaient voilés pendant toute la semaine Sainte.
Celle-ci était un moment très suivi par les paroissiens.
La semaine Sainte, du dimanche des rameaux au jour de Pâques, était consacrée au culte dans le respect des traditions religieuses.
Le jour des rameaux, le prêtre bénissait les buis, laurier ou rameau d’olivier, que l’on retrouvait dans la plupart des maisons accroché au crucifix et posés sur les tombes.
Le jeudi Saint, les cloches s’arrêtaient de sonner pour revenir carillonner le jour de Pâques.
Pendant la semaine Sainte, les enfants de chœur récoltaient des œufs, beignet, gâteaux et autres.
Les rogations étaient des processions qui se déroulaient sur les 3 jours précédant l’ascension. Le curé accompagné des paroissiens et des enfants de chœur partait en procession chantant et priant vers les croix situées sur les chemins de la commune puis il y avait la bénédiction des chevaux, animaux de trait qui par leur force et leur courage travaillaient la terre qui nourrissait les paysans.